• Accès

    Le fait d'engager la consultation d'un document sur un serveur. Le nombre d'accès est une mesure de l'audience d'un site ou de la fréquence de consultation d'un document. * En anglais, le terme « hit » a un autre sens dans le domaine des moteurs de recherche.
  • Administrateur

    Personne chargée de la maintenance et du suivi d'un site ou d'un serveur.
  • Adresse IP

    Identifiant unique, qui d'un point de vue conceptuel, est similaire à un numéro de téléphone. Cette adresse numérique est utilisée pour identifier un composant (en général un ordinateur, mais aussi un routeur, une imprimante, etc.) sur un réseau local, un réseau étendu ou sur Internet.Elle peut être attribuée de façon fixe ou de manière dynamique à chaque connexion (adresse I.P. dynamique).
  • Agenda électronique

    Logiciel pour la gestion de données personnelles telles que rendez-vous, adresses,etc. Par extension, ordinateur de poche remplissant essentiellement cette fonction.
  • Amorce

    Programme nécessaire à la mise en marche d'un ordinateur, et exécuté à chaque mise sous-tension ou réinitialisation.
  • Analogique

    Signal représenté par la variation d'une grandeur physique.
  • Ancre

    Zone déterminée d'un document servant de départ ou d'arrivée à un lien hypertextuel avec une autre zone de ce document ou avec une zone déterminée d'un autre document.
  • Annuaire

    Outil de recherche qui recense un certain nombre de sites Internet.
  • Anticrénelage

    Prévention du crénelage par un procédé qui consiste à lisser les lignes et les contours d'une image.
  • Appliquette

    Petite application indépendante du matériel et du logiciel utilisés, qui est téléchargée depuis un serveur de la toile mondiale et qui est exécutée localement au sein d'un logiciel de navigation. Note : Les appliquettes sont surtout employées dans le langage de programmation Java.
  • Archive

    Fichier souvent compressé qui comporte plusieurs autres fichiers et/ou répertoires.
  • Archiver

    Regrouper dans un seul fichier un ensemble de fichiers et/ou de répertoires. Lorsque vous ajoutez un répertoire à une archive les fichiers et les sous-répertoires qu'il contient sont également ajoutés.
  • Argument

    Valeur, cellule ou plage de cellule que l’on met entre parenthèses après le nom d’une fonction. Si la fonction exige plusieurs arguments, ceux-ci sont séparés par un point-virgule.
  • Arobase

    Caractère @ fréquemment employé dans les adresses de courrier électronique pour séparer le nom identifiant l'utilisateur de celui du gestionnaire de la messagerie.
  • Arrière-plan

    Un arrière-plan ou masque peut être vu comme un mode d'affichage particulier, qui permet de voir les éléments communs à toutes les diapositives. En plus des objets qui peuvent y être incorporés, l'arrière-plan ou masque, contient aussi les polices par défaut des divers éléments de texte.
  • Arrosage

    Envoi d'un même message électronique à un très grand nombre de destinataires au risque de les importuner. [ Note : Un exemple est l'envoi de messages publicitaires ]
  • ASCII

    ASCII = American Standard Code for Information Interchange. Le langage ASCII est un langage informatique permettant de convertir tout type de caractères en code numérique compris par la plupart des ordinateurs.
  • Asynchrone

    Communication avec émission et réception non simultanées (exemple : la messagerie électronique). Une formation asynchrone est une formation durant laquelle les échanges entre les apprenants et le formateur/tuteur s'effectuent de manière non simultanée.
  • Autoformation

    Processus dans lequel l'apprenant gère sa formation en autonome ; cela permet à l'apprenant de se former à son rythme en utilisant des ressources créées à cet effet.
  • Autoroute de l’information

    Structure constituée par des moyens de télécommunication et d'informatique interconnectés, qui permet d'offrir à un très grand nombre d'usagers de multiples services, en général à débit élevé, y compris des services audiovisuels.
  • Backbone

    Partie principale d'un réseau de télécommunication ou de téléinformatique, caractérisée par un débit élevé, qui concentre et transporte les flux de données entre des réseaux affluents.
  • Backdoor

    Programme qui permet d'accéder à distance à un ordinateur. Il s'agit en fait d'un type particulier de cheval de Troie que l'on appelle parfois aussi cheval de Troie distant. Certains programmes légitimes offrent cette fonctionnalité : il s'agit notamment de tous les logiciels de prise de contrôle à distance qui sont utilisés dans le cadre de la maintenance.
  • Backup

    Duplication de données dans le but d'avoir une copie d'une source originale, en cas de destruction partielle ou totale de cette dernière. Ces données en question peuvent être, soit des documents, soit des programmes informatiques mais le logiciel de sauvegarde informatique ne fait pas de distinction entre les différents types de données.
  • Balise

    Dans un langage de description de documents, marque destinée à l'identification, la description ou la mise en forme d'un élément de document.
  • Bande passante

    Étendue d'informations qui sont véhiculables par un canal de communication. Plus la bande est large, plus la communication est rapide. La bande passante est déterminante pour une connexion rapide sur l’Internet. Se mesure en bits par seconde.
  • Base de données

    Ensemble d'informations organisées afin d'être utilisées par des programmes.
  • BBCode

    BBCode est l'abréviation de "Bulletin Board Code", une simplification du langage HTML utilisé pour mettre en forme les messages sur Internet. Par abus de langage, les éléments du BBCode sont appelés balises. Le nom d'une balise est délimité par les crochets [ et ], contrairement au HTML. Certaines balises ont une propriété, aussi appelé attribut, dont la valeur est assignée à la balise elle-même à l'aide du symbole =.
  • BIOS

    En anglais : Basic Input Output System. Systéme basique d'entrée sortie | Programme contenu dans la mémoire morte (ROM) de la carte mère s'exécutant au démarrage de l'ordinateur. Il contrôle les éléments matériels, déclare les disques, configure les composants et recherche un système d'exploitation avant de le lancer. Sa tâche principale est de fournir un support de bas niveau pour communiquer avec les périphériques. Habituellement ceci inclut le support du clavier au moins dans un mode (pas forcément l'USB) et d'un mode d'affichage simplifié.
  • Bit

    Unité de mesure en informatique désignant la quantité élémentaire d'information représentée par un chiffre binaire. [ Le mot bit est la contraction de l'anglais binary digit, qui signifie « chiffre binaire ». ]
  • Bitmap

    Format de graphismes en mode point dans lequel l’image est une grille de pixels.
  • Blog

    Site sur la toile, souvent personnel, présentant en ordre chronologique de courts articles ou notes, généralement accompagnés de liens vers d'autres sites. [ Note : La publication de ces notes est généralement facilitée par l'emploi d'un logiciel spécialisé qui met en forme le texte et les illustrations, construit des archives, offre des moyens de recherche et accueille les commentaires d'autres internautes. ]
  • Bogue informatique

    Anomalie dans un programme informatique l'empêchant de fonctionner correctement. Leur gravité peut aller de bénigne (défauts d'affichage mineur) à majeure (explosion du vol 501 de la fusée Ariane 5). [Note : Les bogues sont généralement dus à un problème de conception du logiciel ;celui-ci peut être localisé (et la correction simple), mais peut aussi bien être un problème général de conception, nécessitant une refonte profonde. Plus rarement, les bogues dans les logiciels peuvent être dus à des erreurs dans les outils de développement utilisés par les programmeurs du logiciel. Enfin, le matériel lui-même peut comporter des bogues (célèbre cas des premières versions du processeur Pentium). [ Équivalent anglais : bug.]
  • Bombing

    Envoi d'une grande quantité de messages à un destinataire unique dans une intention malveillante.
  • Boucle locale

    Partie du réseau de communication situé entre l'infrastructure d'un opérateur et l'utilisateur final.
  • Boucle locale radio

    Ensemble de liens filaires (fils de cuivre) ou radioélectriques existant entre le poste de l'abonné et le commutateur d'abonnés auquel il est rattaché. La boucle locale est la partie du réseau d'un opérateur qui permet d'accéder directement à l'abonné.
  • Browser

    Dans un environnement de type internet, logiciel qui permet à l'utilisateur de rechercher et de consulter des documents, et d'exploiter les liens hypertextuels qu'ils comportent.
  • Bureau

    Écran principal de l'interface graphique. Partie de l' écran situé au-dessus de la barre des tâches, on peut y mettre des raccourcis vers des applications sous forme d’icônes.
  • Bureau virtuel

    Logiciel centralisant sur un serveur des données d'organisation, de communication et de collaboration. L'utilisateur accède à ses données à partir de n'importe quel appareil (PC, PC Portable, PDA, smartphone, etc.) équipé d'un navigateur Web et d'une connexion à Internet. Concrètement, ce logiciel comporte des outils tels qu'une messagerie, un agenda, un carnet d'adresses, un stockage de documents, une liste de tâches, etc. [ Équivalent anglais : virtual office. ]
  • Canular

    Information fausse transmise par messagerie électronique et incitant les destinataires abusés à effectuer des opérations ou à prendre des initiatives inutiles, voire dommageables. Note : Il peut s'agir d'une fausse alerte aux virus, de fausses chaînes de solidarité ou pétitions, de promesses de cadeaux. Les canulars encombrent les réseaux par la retransmission en chaîne du message et incitent parfois le destinataire à effacer des fichiers indispensables au bon fonctionnement de son ordinateur ou à télécharger un fichier contenant un virus ou un ver.
  • Casse

    Majuscule ou minuscule. L'origine du terme est que, dans le métier de la typographie, les caractères, petits blocs de plomb, étaient rangés dans des tiroirs ou des casiers.
  • Catalogue

    Au sens général, il s'agit d'une liste (du grec katalogos : liste). Concernant une bibliothèque, c'est la liste de tous les documents possédés par cette bibliothèque, quel que soit leur type : livres, thèses, revues, cédéroms, cartes, etc.
  • Cédérom

    Disque compact pressé (confectionnés sous presse [par opposition à gravé]). Il constitue un support audio compact de haute qualité permettant un accès direct aux pistes numériques. [ Équivalent : Compact Disc. ]
  • Cellule

    Case d'une feuille de calcul.
  • Charte

    Le terme charte est un très vieux mot français (XIème siècle) qui au Moyen-âge désignait un document juridique (titre de propriété, de vente, etc.). Dans sons sens moderne, une charte est un texte qui fixe le règlement d'une organisation (par exemple, la charte des Nations unies). Une charte n'est donc pas à proprement parler un texte de loi, mais un guide du bon usage, un règlement intérieur, un recueil des bonnes pratiques, bref un mode d'emploi qui indique ce qu'il faut faire et ne pas faire quand on appartient à une communauté d'utilisateurs.
  • Charte graphique

    Ensemble de documents qui pose les règles de mise en page et définit l’aspect graphique des documents (internes et externes) d'une entreprise.
  • Charte RENATER

    Cette charte a pour but de fixer les règles d'usage qui s'imposent à tous les utilisateurs du Réseau Renater. En exposant clairement les risques inhérents à l'utilisation d'un réseau informatique, cette charte a pour objectif de sensibiliser et de responsabiliser chaque utilisateur du réseau.
  • Chat

    Messagerie en ligne permettant des discussions de groupe en mode synchrone.
  • Cheval de Troie

    Logiciel apparemment inoffensif, installé ou téléchargé et au sein duquel a été dissimulé un programme malveillant qui peut par exemple permettre la collecte frauduleuse, la falsification ou la destruction de données. [ Équivalent anglais : Trojan horse. ]
  • CNIL

    Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés, instituée par la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés.
  • Codec

    Abréviation de COmpresseur/DÉCompresseur. Élément logiciel ou matériel permettant de compresser et de décompresser des données multimédias numériques.
  • Communication asynchrone

    Les échanges d'informations entre les interlocuteurs ne sont pas simultanés. Ils sont essentiellement textuels, ils ont pour principal avantage de permettre un échange d'informations ne nécessitant pas une présence permanente sur Internet. [ Exemple : Quand on écrit un message électronique, on n'entretient pas de rapports directs avec le partenaire. En général, on écrit un texte plus ou moins long et on l'envoie à son destinataire qui trouve le message en regardant dans sa boîte aux lettres et peut ainsi y répondre quand il le veut. ]
  • Communication synchrone

    Ce terme désigne des discussions ou des actions qui se déroulent en ligne pendant la même période. Lors d'une discussion synchrone en ligne, les participants sont connectés au système, au même moment.
  • Compatibilité

    On entend par compatibilité la capacité de deux systèmes à communiquer sans ambiguïté.
  • Compresser

    Action de réduire la taille d'un fichier en modifiant le codage de l'information. Après la compression le fichier n'est donc plus lisible par le logiciel qui a servi à le créer et il change d'extension. Avant de pouvoir le réutiliser il faut le décompresser c'est-à-dire lui faire reprendre sa taille et son codage d'origine de façon à reconstruire l'information initiale.
  • Compression

    Action de diminuer le poids de données informatiques par le biais d'un logiciel spécialisé. Les données compressées doivent être décompressées pour être réutilisées.
  • Connexion

    Procédure permettant à un utilisateur de se mettre en relation avec un système informatique et, si nécessaire, de se faire reconnaître de celui-ci.
  • Cookies

    En informatique, les cookies sont des fichiers qu'un serveur Internet peut vouloir stocker sur votre machine afin de mémoriser vos préférences de consultation et, ainsi, vous reconnaître la prochaine fois que vous vous connecterez à ce site.
  • Courrier électronique

    Service de transfert de messages envoyés via Internet vers la boîte aux lettres électronique des destinataires choisis par l'émetteur. Note : L'Académie française lui a trouvé le nom de « mél », tandis que les québecois, réputés pour leur langage imagé, ont adopté le joli terme de « ». Depuis la parution du Journal Officiel du 20 juin 2003, le terme « courriel » a été adopté comme dénomination principale du courrier électronique dans la langue française.
  • CPU

    Central Processing Unit C'est le cerveau de l'ordinateur. Composant essentiel d'un ordinateur, qui exécute les programmes et où sont effectués les principaux calculs. Il permet de manipuler des informations numériques, c'est-à-dire des informations codées sous forme binaire, et d'exécuter les instructions stockées en mémoire. Sa cadence (le nombre de micro-instructions qu'il effectue en une seconde) est exprimée en GigaHertz (GHz).
  • Cryptographie

    Terme générique désignant l'ensemble des techniques permettant de chiffrer des messages, c'est-à-dire permettant de les rendre inintelligibles sans une action spécifique. Le verbe crypter est parfois utilisé mais on lui préférera le verbe chiffrer.
  • CSS

    Cascading style sheets), (Feuille de style en cascade). Langage utilisé pour décrire la présentation d'un document structuré écrit en HTML ou en XML, et c'est le World Wide Web Consortium (W3C) qui en a la direction. Ce langage définit les couleurs, les polices, le rendu et d'autres caractéristiques liées à la présentation d'un document. L'objectif est de bien séparer la structure (écrite en HTML ou similaire) et la présentation (en CSS) du document. Cette séparation fournit un certain nombre de bénéfices, permettant d'améliorer l'accessibilité, de changer plus facilement de structure et de présentation, et de réduire la complexité de l'architecture d'un document. Enfin, il permet de s'adapter aux caractéristiques du récepteur.
  • Débit

    Quantité d'informations transmises via un canal de communication selon un intervalle de temps donné.
  • DHTML

    Dynamic HyperText Markup Language Nom générique donné à l'ensemble des techniques utilisées par l'auteur d'une page Web plus interactive pour que celle-ci soit capable de se modifier elle-même en cours de consultation dans le navigateur Web, c'est-à-dire dont le contenu peut être modifié grâce à des événements (mouvements de la souris, survol d'un objet par le curseur, ...) après le chargement de la page.
  • DNS

    Domain Name System Système qui permet d'associer sur Internet un nom de domaine (babascool.com) au numéro (adresse IP) de l'ordinateur sur lequel est hébergé le site.
  • Document composite

    Document mêlant du texte, des tableaux, des graphes, ou tout autre objet créé par une autre application.
  • DOS

    Disk Operating System Système d'exploitation relativement basique, constitué d'interfaces destinés à simplifier l'utilisation des ordinateurs. En particulier, il permet d'unifier les systèmes d'accès aux périphériques de stockage sur disque tels que les disquettes et disques durs.
  • DPI

    dot per inch ou Points par pouce (ppp) Unité de précision communément utilisée pour définir la résolution d'un scanner (on parle de « finesse de numérisation ») ou d'une imprimante(on parle de «précision de l'impression »). Plus cette valeur est élevée et meilleure est la qualité.
  • Droit moral

    Le droit moral permet notamment à l'auteur d'une œuvre d'en revendiquer la paternité et aussi d'en faire respecter l'intégrité.
  • Droit patrimonial

    Les droits patrimoniaux sont les droits qui permettent à un auteur de retirer un bénéfice de son œuvre. Ils portent donc principalement sur l'exploitation et la diffusion des œuvres. Les droits patrimoniaux protègent les intérêts de l'auteur et du diffuseur de ses œuvres. Si l'on prend la peine de lire les articles L122-1 à L122-12 qui définissent les droits patrimoniaux de l'auteur dans le Code de la propriété intellectuelle, on s'aperçoit que l'exploitation d'une œuvre est extrêmement encadrée. En fait, toute utilisation d'une œuvre qui n'est pas prévue par l'auteur doit faire l'objet d'un accord direct avec l'auteur ou bien avec la personne qui est chargée par l'auteur d'exploiter ses œuvres.
  • DVD

    Digital Versatile Disk Disque numérique optique de grande capacité, à usages divers (audio,vidéo, multimédia, mémoire vive, mémoire morte).
  • ENT

    Environnement Numérique de Travail Un espace numérique de travail désigne un dispositif global fournissant à un usager un point d'accès à travers les réseaux à l'ensemble des ressources et services numériques en rapport avec son activité. Il est un point d'entrée pour accéder au système d'information de l'établissement. L'ENT comporte un socle qui permet l'accès à un ensemble structuré de services numériques. [ Remarque : L'espace numérique de travail n'offre en lui-même qu'un nombre restreint de services de base. Son rôle principal est d'intégrer les services et de les présenter aux utilisateurs de manière cohérente, unifiée, personnalisée et personnalisable. ]
  • Espiogiciel

    Espiogiciel est la traduction française du terme anglais spyware, spy signifiant « espion » en anglais, que l'on peut donc traduire par « logiciel espion ». Un espiogiciel est un programme qui rassemble des informations à l'insu de son utilisateur et les transmet à une organisation qui cherche à en tirer parti. En fait, on désigne sous le terme d'espiogiciel des programmes qui recueillent des informations telles que les sites web visités, les applications installées sur l'ordinateur, la version du navigateur et du système d'exploitation.
  • Ethernet

    Standard de transmission de données pour réseau local basé sur le principe suivant : Toutes les machines du réseau Ethernet sont connectées à une même ligne de communication, constituée de câbles.
  • Extranet

    Réseau de télécommunication et de téléinformatique constitué d'un intranet étendu pour permettre la communication avec certains organismes extérieurs, par exemple des clients ou des fournisseurs.
  • FAI

    Organisme offrant à des clients d'accéder à l'internet, ou, plus généralement, à tout réseau de communication.
  • FAQ

    Rubrique présentant par sujets les questions les plus fréquemment posées par les utilisateurs, accompagnées des réponses correspondantes. [ Note : La foire aux questions a, en particulier, pour but de faciliter l'intégration des internautes novices dans un groupe de discussion et de diminuer le nombre des messages diffusés dans le réseau. ]
  • Fenêtre

    Partie rectangulaire de l'écran d'un ordinateur à l'intérieur de laquelle sont affichées les informations relatives à une activité déterminée. Note : Plusieurs fenêtres peuvent êtres ouvertes simultanément ; elle peuvent être juxtaposées ou se recouvrir totalement ou partiellement. [ Équivalent anglais : window. ]
  • Feuille de calcul

    Tableau de données constitué de cellules. [ Anglais : worksheet ]
  • Flash

    Flash est un format répandu qui permet de réaliser des animations graphiques complexes ainsi que de longue durée. C'est un format propriétaire développé par la société Macromedia®. Société rachetée par la société Adobe Systems® en décembre 2005.
  • Flux RSS

    Description synthétique du contenu ou d'une partie du contenu d'un site Web, dans un fichier XML, afin de permettre son exploitation par d'autres sites Web.
  • Formatage

    Action de préparer un support de données informatique (disquette, disque dur, etc.) en y inscrivant un système de fichiers, de façon à ce qu'il soit reconnu par le système d'exploitation de l'ordinateur. Il rend l'accès impossible aux données présentes sur le disque. Il est donc indispensable de procéder à une sauvegarde des données importantes.
  • Formule

    Expression ou fonction calculant une valeur à partir de données.
  • Forum

    Service permettant discussions et échanges sur un thème donné : chaque utilisateur peut lire à tout moment les interventions de tous les autres et apporter sa propre contribution sous forme d'articles. [ Note : Par extension, on désigne également par ce terme les systèmes de discussion télématiques, qui offrent généralement un service de téléchargement (connus en anglais sous le nom de B.B.S., Bulletin Board System). ]
  • Freeware

    Freeware indique que le logiciel fourni est gratuit, indépendamment de sa licence d'utilisation. Dans certains cas, ce sont des logiciels du domaine public. Le code source du programme n'est pas disponible, ce qui interdit, par exemple de corriger des bogues ou d'effectuer des améliorations.
  • FTP

    File Transfer Protocol Protocole utilisé pour transférer un fichier du serveur vers le poste client (download) ou du poste client vers le serveur (upload).
  • Gif

    Graphics Interchange Format) est un format très répandu mis au point par la société CompuServe en 1987. Ce format propriétaire (Unisys), veillez à migrer dès que possible les fichiers GIF en fichiers PNG. GIF fonctionne uniquement en mode 8 bits, 256 couleurs indexées au maximum. Il utilise une méthode de compression sans perte, donc réversible.
  • Gif animé

    Le Gif animé est un format répandu. En 1989, le format GIF pour image fixe a été étendu pour permettre le stockage de plusieurs images dans un même fichier et pour définir leur séquencement. Ceci permet de créer des diaporamas, voire des animations simples (bandeau par exemple) si les images sont affichées à un rythme suffisamment soutenu. Par ailleurs, chaque image d'une animation peut avoir sa propre palette de couleurs.
  • Glisser-déposer

    Action par laquelle l'utilisateur sélectionne un objet à l'écran, le déplace jusqu'à une autre position, puis le lâche pour déclencher une action sur cet objet.
  • Hoax

    Terme anglais qu'on peut traduire par canular, le hoax peut être défini comme une fausse information ou une rumeur. C'est une forme particulière de spam puisqu'il se base sur le courrier électronique. Il utilise la crédulité des utilisateurs pour se propager. En faisant circuler des informations qui apparaissent à l'utilisateur comme essentielles il compte sur celui-ci pour relayer (forwarder) l'information à tous ses contacts.
  • Hotspot

    Lieu public à forte affluence et clairement délimité (café, hôtel, gare, aéroport, etc.) donnant accès à un réseau sans fil qui permet aux utilisateurs de terminaux mobiles de se connecter à Internet.
  • HTML

    HyperText Markup Language) Langage informatique de description de contenu, créé et utilisé pour composer des pages Web. HTML permet en particulier d'insérer des hyperliens dans du texte, donc de créer de l'hypertexte, d'où le nom du langage. Il peut être complété par d'autres langages (java, javascript, ...) pour offrir des fonctionnalités plus sophistiquées.
  • HTTP

    HyperText Transfer Protocol) Protocole de communication utilisé pour transmettre d'un serveur Web à un navigateur le contenu de pages, notamment au format HTML.
  • HTTPS

    HyperText Transmission Protocol Secured Protocole de communication sécurisé, utilisé pour transmettre d'un serveur Web à un navigateur le contenu de pages, notamment au format HTML. Il permet au visiteur de vérifier l'identité du site auquel il accède grâce à un certificat d'authentification. Il permet également de chiffrer la communication. Il est généralement utilisé pour les transactions financières en ligne : commerce électronique, banque en ligne, courtage en ligne, etc.
  • Importation de fichier

    Récupération d’un type de fichier dont le format n’est pas le format natif (par défaut) de l’application (par exemple, importation de fichier de type texte dans un tableur).
  • Internet

    Réseau mondial associant des ressources de télécommunication et des ordinateurs serveurs et clients, destiné à l'échange de messages électroniques, d'informations multimédias et de fichiers. Il fonctionne en utilisant un protocole commun qui permet l'acheminement de proche en proche de messages découpés en paquets indépendants. [ Note : L'acheminement est fondé sur le protocole IP (Internet Protocol), spécifié par l'Internet Society (ISOC). L'accès au réseau est ouvert à tout utilisateur ayant obtenu une adresse auprès d'un organisme accrédité. La gestion est décentralisée en réseaux interconnectés. ]
  • Interopérabilité

    L'interopérabilité, étant la capacité à rendre compatibles deux systèmes quelconques. L'interopérabilité nécessite que les informations nécessaires à sa mise en œuvre soient disponibles sous forme de standards ouverts.
  • Intranet

    Réseau de télécommunication et de téléinformatique destiné à l'usage exclusif d'un organisme, d'une entreprise et utilisant les mêmes protocoles et techniques que l'internet.
  • ISBN

    International Standard Book Number Numéro international unique attribué à un livre.
  • ISSN

    International Standard Serial Number Numéro international unique attribué à un titre de revue.
  • JavaScript

    Langage de programmation de type scripts (petits bouts de programme) pouvant être intégré directement au sein des pages Web, pour y être exécuté sur le poste client. C'est alors le navigateur Web qui prend en charge l'exécution de ces scripts. Généralement, JavaScript sert à contrôler les données saisies dans des formulaires HTML ou à interagir avec le document HTML (on parle alors parfois d'HTML dynamique). Il est aussi utilisé pour réaliser des services dynamiques.
  • JPG

    La norme JPEG (Joint Photographic Experts Group), définie par l'ISO, est très utilisée pour la photographie numérique. Elle permet un haut niveau de compression qui convient particulièrement à la compression de photographies. Le taux de compression est réglable. La contrepartie de ce taux de compression est une perte d'information. JPEG fonctionne en mode RVB 24 bits et permet donc une excellente reproduction de couleurs demi teintes.
  • Logiciel

    Ensemble des éléments informatiques qui permettent d'assurer une tâche ou une fonction (exemple : logiciel de comptabilité, logiciel de gestion des prêts). Le terme logiciel est souvent employé pour programme informatique et inversement. Un logiciel peut être composé d'un seul ou d'une suite de programmes. Ce dernier cas est d'autant plus fréquent que la capacité réduite de calcul de l'ordinateur oblige à une segmentation des tâches en plusieurs modules séparés ; cependant, les énormes capacités des micro-ordinateurs actuels en regard des applications typiques de la bureautique ont permis la réalisation d'applications monolithiques. Généralement, les programmes sont accompagnés d'un ensemble de données permettant de les faire fonctionner (par exemple, un jeu viendra avec de nombreuses images, animations, sons...).
  • Loi de Moore

    Exprimée en 1965 puis reformulé en 1975 par Gordon Moore, ingénieur cofondateur d'Intel, la Loi de Moore (qui n'est pas une loi physique mais juste une prévision qui s'est révélée exacte ) annonçait un doublement du nombre de transistors sur une puce tous les 24 mois.
  • Mémoire cache

    Mémoire intermédiaire dans laquelle se trouvent stockées toutes les informations que le processeur central est le plus susceptible de demander. Elle sert donc à accélérer la communication entre un élément fournisseur (disque dur par exemple) plus lent que l'élément demandeur (processeur par exemple). Comme ces informations sont immédiatement disponibles, le temps de traitement se trouve diminué d'autant, ce qui mécaniquement accroît notablement les performances de l'ordinateur. Il existe souvent plusieurs niveaux de mémoire cache : une interne au processeur, une autre intégrée sur la carte mère, mais on peut en avoir aussi sur le disque dur. [ Equivalent anglais : cache memory. ]
  • Mémoire morte

    Mémoire morte, est une mémoire non-volatile, c'est-à-dire qu'elle ne perd pas ses données en l'absence de courant électrique, contrairement à la mémoire vive. [ Ce type de mémoire permet notamment de conserver les données nécessaires au démarrage de l'ordinateur. En anglais : ROM - (Read Only Memory). Le BIOS est enregistré dans une EPROM (Erasable Programmable Read-Only Memory, un type de ROM ) ]
  • Mémoire tampon

    Zone de mémoire vive ou de disque utilisée pour stocker temporairement des données, notamment entre deux processus ou matériels ne travaillant pas au même rythme. Ainsi, les données envoyées vers un périphérique (externe) sont le plus souvent stockées dans des mémoires tampon en attente de leur envoi effectif pour épargner à l'ordinateur le contretemps dû à la différence de débits entre le microprocesseur interne et les différents périphériques souvent lents. De même, les données reçues de l'extérieur sont le plus souvent stockées dans des tampons en attente de leur traitement par l'ordinateur (pour des raisons d'efficacité, et aussi pour éviter qu'une réception de données trop rapprochées fasse que certaines, non traitées, ne soient perdues).
  • Mémoire vive

    Mémoire vive ou (Random Access Memory) Type de mémoire informatique à accès aléatoire (par opposition à séquentiel) et en lecture-écriture (par opposition à la lecture seule). On l'appelle aussi mémoire volatile pour signifier que toutes les données sont perdues à l'extinction de l'alimentation électrique. Il s'agit typiquement de la mémoire électronique qui contient les données en cours de traitement dans un ordinateur. [ Note : La mémoire vive (RAM) est généralement opposée à la mémoire morte (ROM) : il est possible de lire et écrire de la mémoire vive alors qu'il est uniquement possible de lire de la mémoire morte. En revanche, la mémoire morte conserve les données lorsque l'alimentation électrique est coupée. La mémoire morte n'est donc pas volatile. ]
  • Mise à jour logicielle

    Action de mettre à niveau un outil informatique (action matérielle) ou un service ou une prestation, en téléchargeant ou chargeant, un nouveau programme logiciel ou un élément d'un progiciel ou encore simplement le contenu de quelconques données vidéos et visuelles, audios ou écrites. Globalement la mise à jour sert à améliorer le rendement (ou l'efficacité) ou la prestation d'un service et produit, ex : un ordinateur, et parfois de corriger les bogues d'un programme embarqué. [ Équivalent anglais : up to date, upgrade. ]
  • Modem

    MOdulateur / DÉModulateur Périphérique servant à communiquer avec des utilisateurs distants qui permet d'échanger (envoi/réception), via un support de transmission filaire (lignes téléphoniques par exemple), des fichiers, des fax, de se connecter à Internet, de recevoir et d'émettre des e-mails. Techniquement, l'appareil sert à convertir les données numériques de l'ordinateur en données analogiques compréhensibles par une ligne de téléphone classique et réciproquement.
  • MP3

    MP3 est l'abréviation de MPEG-1/2 Audio Layer 3, la spécification sonore du standard MPEG-1, du Moving Picture Experts Group (MPEG). C'est un algorithme de compression capable de réduire fortement la quantité de données nécessaire pour restituer du son stéréophonique. Pour l'auditeur, le son reproduit ressemble à une reproduction du son original non compressé, c'est-à-dire avec perte significative mais de qualité sonore acceptable pour l'oreille humaine. Bien que le MP3 soit souvent perçu par l'utilisateur final comme une technologie gratuite, cette technologie fait l'objet d'une licence car elle intègre des algorithmes brevetés. L'algorithme « MPEG-1 Layer 3 » décrit dans les normes ISO est soumis à des royalties à Fraunhofer IIS et Thomson (les détenteurs du brevet) pour toute utilisation commerciale ou implémentation physique (notamment sur les baladeurs MP3).
  • MPEG-2

    MPEG-2 est la norme de seconde génération issue des travaux du Moving Picture Experts Group qui fait suite à MPEG-1. La norme MPEG-2 définit les aspects compression de l'image et du son ainsi que le transport à travers des réseaux. Cette norme de compression pour les images animées fonctionne sur toutes les plates-formes. Elle intègre cependant des algorithmes brevetés. Ce format vidéo est utilisé pour les DVD, CVD et SVCD avec différentes résolutions d'image. Ce format est également utilisé dans la diffusion de télévision numérique par satellite, câble, réseau de télécommunications ou hertzien (Télévision Numérique Terrestre).
  • Netiquette

    Il s'agit d'une charte de bon comportement établie en 1996 par l'ETF (Internet Engineering TaskForce). Elle est proposée comme base pour toutes les chartes futures que celles-ci vous engagent vis-à-vis d'un fournisseur d'accès privé. Ce terme signifie plus simplement l’Étiquette des Réseaux.
  • Nom de domaine

    Le nom de domaine est l'adresse d'un site (nom que vous tapez dans le champ adresse de votre navigateur). Le système est hiérarchique, permettant la définition de sous-domaine(s) d'un domaine existant.
  • NTI

    Nouvelles Technologies de l'Information.
  • NTIC

    Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication.
  • Ogg Vorbis

    Ogg Vorbis est un algorithme de compression et de décompression (codec) audio numérique, sans brevet, ouvert et libre, avec pertes de données, plus performant en terme de qualité et taux de compression que le format MP3. Promu par la fondation Xiph.org, c'est un des composants de leur projet Ogg, qui a pour but de créer un ensemble de formats et codecs ouverts multimédia (son, vidéo), libre de tout brevet.
  • OpenDocument

    OpenDocument - (Open Document Format for Office Applications) est un format ouvert basé sur le langage XML pour les documents de type bureautique. Il est basé sur le format créé pour les premières versions de la suite bureautique libre et gratuite OpenOffice.org, auquel il reste similaire. ( http://fr.openoffice.org ) Attention Le RGI précise en outre : Il est OBLIGATOIRE d'accepter tout document au format Open Document pour les échanges de documents bureautiques semi-structurés (traitement de texte, tableur, présentation). ET Il est INTERDIT de faire une migration depuis le format bureautique couramment utilisé par une organisation, vers un format autre que le format ouvert Open Document.
  • Pare-feu

    Dispositif informatique qui filtre les flux d'informations entre un réseau interne à un organisme et un réseau externe en vue de neutraliser les tentatives de pénétration en provenance de l'extérieur et de maîtriser les accès vers l'extérieur.
  • Partition

    Zone mémoire indépendante, découpée sur un disque dur et destinée à accueillir un système de fichiers. [ Note : On nomme partition d'amorçage (parfois par abus de langage partition primaire) celle qui prend le contrôle au démarrage, qu'elle contienne ou non le système d'exploitation.
  • Passerelle

    Dispositif destiné à connecter des réseaux de télécommunication ayant des architectures différentes ou des protocoles différents, ou offrant des services différents. [ Note : Une passerelle peut par exemple connecter un réseau local d'entreprise avec un autre réseau local ou un réseau public de données.] [Anglais : gateway. ]
  • Pilote

    Programme informatique, souvent accompagné de fichiers ASCII de configuration, destiné à permettre à un autre programme (souvent un système d'exploitation) d'interagir avec un périphérique. En général, chaque périphérique a son propre pilote. Sans pilote, l'imprimante ou la carte graphique ne pourraient pas être utilisées.
  • Pixel

    Unité de base d'une image numérique. Son nom provient de l'expression anglaise "picture element", c'est-à-dire, « élément d'image » ou « point élémentaire ».
  • Plug and play

    Procédure permettant aux périphériques récents d'être reconnus rapidement et automatiquement par le système d'exploitation dès le redémarrage après l'installation matérielle. Cette procédure permet l'installation en requérant un minimum d'intervention de la part de l'utilisateur et donc en minimisant les erreurs de manipulation et de paramètrage.
  • png

    PNG (Portable Network Graphics) est un format de fichier graphique de type Bitmap (non-vectoriel), conçu par une communauté de développeurs afin de fournir un format ouvert, alternatif au format GIF pour la compression sans pertes. Ce format est promu par l'association W3C et par l'ISO.
  • POP

    Post Office Protocol Protocole permettant d'aller récupérer son courrier sur un serveur distant (le serveur POP). Il est nécessaire pour les personnes n'étant pas connectées en permanence à Internet afin de pouvoir consulter les courriels reçus hors connexion.
  • Portable Document Format

    Portable Document Format - ou PDF, est un format propriétaire mis au point par la société Adobe, lié au logiciel Acrobat, et son usage est très répandu. La spécification PDF/A-1 a été publiée et est utilisée par les organismes de normalisation du monde entier pour garantir la sécurité et la fiabilité de la diffusion et des échanges de documents électroniques. Les sphères publique et privée ont massivement adopté ce format pour simplifier les échanges de document. Un des principaux avantages de ce format est que les fichiers au format PDF sont fidèles aux documents originaux : les polices, les images, les objets graphiques et la mise en forme du fichier source sont préservés, quelles que soient l'application et la plate-forme utilisées pour le créer.
  • PostScript

    Langage complet de programmation spécialisé dans la description de page, mis au point par Adobe qui repose sur des formulations vectorielles de ses éléments. Ce langage inter plates-formes permet d'obtenir un fichier unique comportant tous les éléments constituant la page (textes, images, polices, couleurs, etc.).
  • Pourriel

    Courrier électronique non sollicité ou indésirable ne présentant pas réellement de danger mais qui est une nuisance qui prend plus d'ampleur chaque jour.
  • Raccourci clavier

    Touche ou combinaison de touches du clavier qui peut se substituer à une séquence de commandes plus complexes.
  • rar

    Rar est un format de fichier propriétaire permettant la compression de données. Ce format a été inventé par Eugene Roshal (Roshal ARchive). Il a également publié un code source permettant de décompresser les archives RAR sous une licence qui en permet la libre distribution et modification. La version libre ne peut toutefois ni décompresser les archives RAR de version 3, ni compresser une quelconque archive : la méthode de codage est dite « propriétaire ». L'une des caractéristiques du format RAR est qu'il permet de stocker des archives en plusieurs fichiers ayant chacun un en-tête l'identifiant en tant que tel (archives découpées).
  • RAW

    Format d'images numériques qui n'est pas réellement un standard, mais plutôt une désignation commune pour les fichiers générés par les dispositifs tels qu'appareils photos numériques, ou scanners, et n'ayant subit aucun traitement. Ces fichiers sont généralement spécifiques à chaque constructeur d'appareil, voire à chaque appareil, et nécessitent donc souvent un logiciel spécial pour pouvoir les exploiter.
  • Renater

    Réseau national de télécommunications pour la technologie, l'enseignement et la recherche. Réseau informatique français reliant les différentes universités et les différents centres de recherche entres eux en France Métropolitaine et dans les départements d'outre mer. Aujourd'hui, plus de 600 sites sont reliés, via une liaison très haut débit (liaisons jusqu'à 10Gbps, coeur de réseau à 80Gbps en Île-de-France) intégrant même progressivement les collèges et les lycées. Les organismes utilisateurs sont : le CEA, le CNES, le CNRS, l'INRA, l'INRIA, l'INSERM, l'Éducation Nationale, etc.
  • Réseau informatique

    Ensemble des moyens matériels et logiciels mis en oeuvre pour assurer les communications entre ordinateurs, stations de travail et terminaux informatiques.
  • Réseau privé virtuel

    Extension des réseaux locaux qui procure une norme de sécurité en télécommunications. Le réseau artificiellement créé consiste à utiliser Internet comme support de transmission en utilisant un protocole de « tunnelisation » (en anglais tunneling), c'est-à-dire encapsulant les données à transmettre de façon chiffrée. Ce réseau dit virtuel relie deux réseaux « physiques » (réseaux locaux) par une liaison non fiable (Internet), et privé car seuls les ordinateurs des réseaux locaux de part et d'autre du VPN peuvent « voir » les données. Ce système permet donc d'obtenir une liaison sécurisée à moindre coût, si ce n'est la mise en œ uvre des équipements terminaux. En contrepartie il ne permet pas d'assurer une qualité de service comparable à une ligne louée dans la mesure où le réseau physique est public et donc non garanti.
  • Résolution

    Nombre de pixels par unité de longueur ou unité de surface, exprimé en ppp (point/pixel par pouce) ou dpi (dot per inch). [ Une résolution de 300 dpi signifie 300 colonnes et 300 rangées de pixels sur un pouce carré ce qui donnerait donc 90000 pixels sur un pouce carré. La résolution de référence de 72 dpi nous donne un pixel de 1/72 (un pouce divisé par 72) soit 0.353mm, correspondant à un point pica (unité typographique anglo-saxonne). ]
  • Routage

    Mécanisme par lequel les données d'un équipement expéditeur sont acheminées jusqu'à leur destinataire, même si aucun des deux ne connaît le chemin complet que les données devront suivre.
  • Routeur

    Matériel de communication de réseau informatique. Machine clé d'Internet permettant de choisir le chemin qu'un message va emprunter. Lorsque vous demandez une URL, le client Web interroge le DNS, celui-ci indique l'adresse IP de la machine visée. Votre poste de travail envoie la requête au routeur le plus proche qui choisit la prochaine machine à laquelle il va faire circuler la demande de telle façon que le chemin choisi soit le plus court.
  • RTF

    RTF - (Rich Text Format) Format de fichier développé par la société Microsoft. Ce format descriptif non compressé est reconnu par la plupart des logiciels de traitement de texte. Sa vocation initiale est celle d'un format de texte mis en forme pivot entre logiciels et plates-formes hétérogènes.
  • RVB

    RVB (Rouge Vert Bleu) Format de codage des couleurs. Les trois couleurs rouge, vert et bleu sont les couleurs primaires. Elles correspondent en fait à peu près aux trois longueurs d'ondes auxquelles répondent les trois types de cônes de l’œil humain. L'addition des trois donne du blanc, lumière parfaite pour l’œil humain. Ces couleurs sont utilisées en vidéo, pour l'affichage sur les écrans, et dans les logiciels d'imagerie.
  • Scanneur

    Numériseur à balayage pouvant inclure un traitement de l'information numérisée.
  • Serveur

    Système informatique destiné à fournir des services à des utilisateurs connectés.
  • Serveur de messagerie

    Logiciel serveur de courrier électronique ayant pour vocation de transférer les messages électroniques d'un serveur à un autre. Un utilisateur n'est jamais en contact direct avec ce serveur mais utilise soit un client e-mail, soit un webmail, qui se charge de contacter le serveur pour envoyer ou recevoir les messages. La plupart des serveurs de messagerie possèdent ces deux fonctions (envoi/réception), mais elles sont indépendantes et peuvent être dissociées physiquement en utilisant plusieurs serveurs. [Serveur POP/IMAP = RÉCEPTION ; Serveur SMTP = ENVOI ]
  • Serveur mandataire

    Dispositif informatique associé à un serveur et réalisant, pour des applications autorisées, des fonctions de médiation, telle que le stockage des documents les plus fréquemment demandés ou l'établissement de passerelles. [ Anglais : proxy server, proxy ]
  • SGBD

    Système de Gestion de Base de Données. Ensemble de programmes qui assurent la gestion et l'accès à une ou plusieurs bases de données.
  • shareware

    shareware est un logiciel dont l'auteur demande aux utilisateurs réguliers de son programme une rétribution volontaire. La rediffusion ou la modification d'un tel programme n'est pas autorisée.
  • Signature de virus

    Suite d'éléments binaires commune à chacune des copies d'un virus ou d'un ver particulier, et utilisée par les logiciels antivirus pour détecter leur présence.
  • Signature électronique

    Dispositif cryptographique qui permet de s'assurer de l'identité de la personne qui signe le courrier. En fait, signer un courrier électroniquement, c'est fournir un code secret qui authentifie l'auteur du message, de la même manière que le code secret de votre carte bancaire permet au distributeur de billets de savoir que c'est bien vous qui retirez de l'argent.
  • Signet

    Moyen d'accéder rapidement à une adresse préalablement stockée par l'utilisateur.
  • Slot

    Emplacement muni d'un connecteur, qui permet l'insertion d'un élément électronique amovible dans un ordinateur.
  • Smiley

    Dans un message, association facétieuse de quelques caractères typographiques qui évoquent un visage expressif.
  • SMTP

    Simple Mail Transfert Protocol. Protocole standard assez simple de communication utilisé pour transférer le courrier électronique vers les serveurs de messagerie électronique. On commence par spécifier le ou les destinataires d'un message puis, l'expéditeur du message, puis, en général après avoir vérifié leur existence, le corps du message est transféré.
  • Spam

    Envoi d'un même message électronique à un très grand nombre de destinataires au risque de les importuner.
  • Streaming

    Principe utilisé pour l'envoi de contenu en « direct » (ou en léger différé). Très utilisé sur Internet, il permet de commencer la lecture d'un flux audio ou vidéo à mesure qu'il est diffusé.
  • Synchrone

    En mode synchrone, les deux acteurs sont présents en même temps et leur déroulement est suspendu pour attendre l'autre. Exemples : Chat, téléphone, vidéoconférence, tableau blanc.
  • Système d’exploitation

    En anglais : Operating System ou OS. Le système d'exploitation est un ensemble de programmes responsables de la liaison entre les ressources matérielles d'un ordinateur et les applications de l'utilisateur (Traitement de texte, tableur, jeu vidéo, etc...). Il assure le démarrage de l'ordinateur, et fournit aux applications logicielles de l'ordinateur une liaison générique avec les périphériques matériels de cet ordinateur.
  • TCP/IP

    Transmission Control Protocol / Internet Protocol [ Se prononce «T-C-P-I-P» ] Il provient des noms des deux protocoles TCP et IP. Cette suite de protocoles représente d'une certaine façon l'ensemble des règles de communication sur internet et se base sur la notion adressage IP, c'est-à-dire le fait de fournir une adresse IP à chaque machine du réseau afin de pouvoir acheminer des paquets de données.
  • Téléchargement

    Transfert de programmes ou de données d'un ordinateur vers un autre. [ downloading (téléchargement à partir d'un autre ordinateur), uploading (téléchargement vers un autre ordinateur) ]
  • Tiff

    Tag(ged) Image File Format, généralement abrégé TIFF est un format de fichier pour image numérique. Adobe en est le dépositaire et le propriétaire initial (via Aldus). Plus exactement, il s'agit d'un format de conteneur (ou encapsulation), à la manière de avi ou zip, c'est-à-dire pouvant contenir des données de formats arbitraires.
  • Unité centrale

    Partie de l'ordinateur qui effectue tous les traitements de base et qui est entourée de périphériques : disque dur, processeur graphique... auquels l'UC accède au travers de contrôleurs dédiés.
  • URL

    Uniform Resource Locator Adresse physique d'une page Web. Il s'agit d'une chaîne de caractères ASCII imprimables qui se décompose en quatre parties : le nom du protocole, le nom du serveur, le numéro de port et le chemin d'accès à la ressource.
  • USB

    Universal Serial Bus Interface entrée-sortie. Bus informatique plug-and-play ("branchez et utilisez") qui permet de connecter des périphériques externes à un ordinateur.
  • Vidéoconférence

    Dispositif reposant sur l'emploi de caméra, (webcaméras, ou système plus sophistiqué), de microphone, et de micro-ordinateur, permettant à plusieurs participants d'interagir images et son en temps réel.
  • Visionneuse

    Logiciel permettant d'afficher un document sans disposer du logiciel qui a servi à le produire.
  • Voix sur IP

    [ VoIP ] Technique qui permet de communiquer par voix à distance via le réseau Internet, ou tout autre réseau acceptant le protocole TCP/IP.
  • W3C

    World Wide Web Consortium Consortium fondé en octobre 1994 pour promouvoir la compatibilité des technologies du World Wide Web telles que HTML, XHTML, XML, CSS, PNG, ... Le W3C n'émet pas des normes, mais des recommandations. Le consortium laisse le soin aux fabricants de suivre ces recommandations et ne possède pas de programme de certification, beaucoup de standards ne définissent pas formellement un niveau de conformité. Ils sont ainsi souvent implantés partiellement.
  • WAV

    RIFF WAVE : Format de fichier sonore de Microsoft Windows, il est maintenant élargi à d'autres plates-formes. Par rapport au format MP3, il a l'inconvénient d'être beaucoup plus volumineux.
  • Webmail

    Il s'agit d'une interface Web rendant possible l'émission, la consultation et la manipulation de courriers électroniques depuis un navigateur Web.
  • Webmestre

    Responsable d'un site Web Personne en charge d'un site web, c'est-à-dire généralement la personne qui conçoit un site web et le met à jour.
  • Wiki

    Site Web dynamique permettant à tout individu d'en modifier les pages à volonté. Il permet non seulement de communiquer et diffuser des informations rapidement, mais de structurer cette information pour permettre d'y naviguer commodément. [ Le nom wiki vient du terme hawaïen wiki wiki, qui signifie « rapide » ou «informel ». ]
  • WMA

    WMA propose de protéger dès l'encodage les fichiers de sortie contre la copie illégale par une technique nommée DRM (Digital Right Management), en français GDN (Gestion des Droits Numériques). Il n'existe pas de standard sur cette technique.
  • WorkFlow

    Modélisation et gestion informatique de l'ensemble des tâches à accomplir et des différents acteurs impliqués dans la réalisation d'un processus métier (aussi appelé processus opérationnel). [ Le terme de WorkFlow pourrait donc être traduit en français par Gestion électronique des processus métier.]
  • WYSIWYG

    WYSIWYG = What You See Is What You Get) Acronyme de la locution anglaise « What you see is what you get » signifiant littéralement « ce que vous voyez est ce que vous obtenez », couramment utilisée en informatique pour désigner les interfaces utilisateur graphiques permettant de composer visuellement le résultat voulu, typiquement pour un logiciel de mise en page, un traitement de texte ou d'image. Il désigne, de fait, une interface « intuitive » : l'utilisateur voit directement à l'écran à quoi ressemblera le résultat final (imprimé).
  • XML

    XML = eXtensible Markup Language Langage HTML amélioré permettant de définir de nouvelles balises. Il s'agit effectivement d'un langage permettant de mettre en forme des documents grâce à des balises (markup). Ce standard du World Wide Web Consortium (W3C) sert de base pour créer des langages de balisage : c'est un « méta-langage ». En ce sens, il permet de définir un vocabulaire et une grammaire associée sur base de règles formalisées. Il est suffisamment général pour que les langages basés sur XML, appelés aussi dialectes XML, puissent être utilisés pour décrire toutes sortes de données et de textes. Il s'agit donc partiellement d'un format de données. L'extensibilité de XML est principalement assurée par la notion d'espace de nommage.
  • XSL

    XSL = eXtensible Stylesheet Language Langage recommandé par le W3C pour effectuer la représentation des données de documents XML. Ce langage de description e feuilles de style est lui-même défini avec le formalisme XML, cela signifie qu'une feuille de style XSL est un document XML bien formé.